RECONSTRUIRE KOBANÊ POUR DÉMOLIR LE PATRIARCAT

« Au moment où la lutte de libération féminine prend tout son sens, je salue toutes les femmes et toutes les personnes engagées dans cette lutte et inspirées par l’esprit de la résistance féminine née à Kobanê et se propageant partout dans le monde. » Azize Kaya, Kobanê

Le canton de Kobanê et la place des femmes

Le Kurdistan est séparé entre 4 pays, la Turquie, la Syrie, L’Iran et L’Irak. Le Rojava (Kurdistan de Syrie) est aujourd’hui divisé en 3 cantons : Afrin, Ciziré et Kobanê. Le Rojava a déclaré son autonomie suite à la guerre en Syrie, en 2014. La vie y a été organisée en fonction des principes fondamentaux du confédéralisme démocratique : l’égalité homme-femme, le respect de l’écologie et la démocratie. Ainsi, les femmes sont présentes et représentées à tous les niveaux de la vie civile et politique, des assemblées de quartier à celle du Rojava.
Ce système est apparu comme une menace et a été visé en tant que tel notamment par Daesh, qui a lancé une offensive à partir d’août 2014 sur Kobanê. La défense du canton a été assurée par les YPG (unités de défense du peuple) mixtes et les YPJ (unités de défense des femmes) combattant en non mixité. C’est ce qui a permis la libération de Kobanê en janvier 2015.

Reconstruire Kobanê, défendre le confédéralisme démocratique

Depuis un peu plus d’un an, Kobanê est libérée mais la ville même est détruite à 80%. Dans ce contexte, la reconstruction est une urgence humaine et politique. C’est une urgence humaine car une part importante de la population de la ville est revenue y vivre. Malgré les efforts des organisations de la ville pour permettre leur réinstallation, les conditions économiques et sociales sont extrêmement difficiles. C’est une urgence politique car des forces obscurantistes, impérialistes et capitalistes sont présentes aujourd’hui plus que jamais pour étouffer la révolution sociale en cours à Kobanê. Face à ce constat, les institutions de la ville, en lien avec le mouvement kurde, ont décidé de faire de la nouvelle Kobanê, une ville qui reflète dans ses fondations mêmes les principes du confédéralisme démocratique. Des comités de reconstruction ont été créés à travers le monde et en Europe, c’est la France via le collectif qui est en charge de coordonner le projet de reconstruction féministe.

Le collectif et le projet féministe de reconstruction

Le collectif Solidarité Femmes Kobanê est un collectif non-mixte rassemblant des femmes d’horizons politiques différents vivant en région parisienne. Nous avons créé ce collectif en octobre 2014 pour soutenir le combat des femmes de Kobanê et faire entendre leur voix en France avant de nous engager pour la reconstruction des espaces de femmes à Kobanê. Le projet a été écrit par le collectif en lien avec les femmes du Yekîtia Star et à partir des besoins qu’elles avaient identifiés et de leurs expériences politiques. L’organisation Yekîtia Star existe en effet depuis 2005 au Rojava et défend l’organisation collective, la formation et l’autonomie comme outils d’émancipation politiques des femmes. Le projet reflète ces objectifs.
Pour permettre la formation et l’organisation collective des femmes, le projet a pour but de construire une académie des femmes. Ces académies ont été pensées par le mouvement des femmes du Kurdistan et dévéloppées au Kurdistan de Turquie et depuis 2012 au Rojava. Les femmes se réunissent dans les académies pour suivre des formations, se soutenir entre elles et élaborer elles-mêmes un savoir sur elles-mêmes, la jinéologie. L’académie comprendra ainsi des salles de conférence, de cours, des lieux de convivialité, une bibliothèque et un centre de santé d’urgence.
La deuxième dimension du projet est la reconstruction des coopératives pour les femmes mises en place avant la guerre mais détruites pendant la guerre. L’objectif de la reconstruction des coopératives est de contribuer à la réalisation de l’égalité des sexes et d’une alternative économique au capitalisme, en faisant participer les femmes à la production des biens communs et de la vie de la Cité. Il y aura deux coopératives spécialisées dans la fabrication de textiles et de produits d’hygiène fabriqués à partir des ressources disponibles sur place et dans le respect de l’écologie.
Enfin, la conception des bâtiments reflètera la participation des femmes à la vie de la cité, leur autonomie et leurs solidarités. Le projet de reconstruction prévoit la création d’une grande mosaïque dans la ville exprimant les résistances des femmes pour libérer Kobanê.

Reconstruire Kobanê pour démolir le patriarcat 

Avec ce projet, le collectif participe à la mobilisation des forces et des ressources politiques, financières et de savoirs faires féminins et féministes en Europe et à l’international.
Notre solidarité matérielle est une solidarité politique qui vise l’autonomie des femmes au Rojava et au Kurdistan et la construction d’alliances durables entre femmes basée sur l’échange de pratiques et d’outils politiques pour notre libération.
Ce travail ne se réduit pas à un soutien humanitaire aux femmes de Kobanê. La lutte au Rojava est une lutte pour l’humanité, et comme les femmes du mouvement au Kurdistan l’ont souligné, la victoire des femmes à Kobanê est une victoire pour l’ensemble des femmes !

Envoyez vos dons au projet de reconstruction féministe à Kobanê :
Par chèque à l’adresse : COLLECTIF FEMINISTE POUR LA RECONSTRUCTION DE KOBANE, 32 Rue de La Chapelle - 75018 Paris
Par virement bancaire sur le compte : RIB 20041 00001 6985864L020 45 / IBAN FR28 2004 1000 0169 8586 4L02
Ou via Helloasso : https://www.helloasso.com/don/associations/collectif-feministe-pour-la-reconstruction-de-kobane

Collectif de Solidarité Féministe avec Kobanê – Campagne « Reconstruire Kobanê = Démolir le patriarcat »
Email : solidaritefemmeskobane@gmail.com / Site : http://solidaritefemmeskobane.org / Facebook : Solidarité Femmes Kobanê